"Pourquoi les "décideurs" français sont-ils incapables, depuis trente ans, d'élaborer une politique économique cohérente ? Et savent-ils jusqu'où, à ce jeu dangereux, ils peuvent aller trop loin ?"

"Nous avons tout pour réussir. D'ailleurs, vous savez c'est un cas d'école la France aujourd'hui. Le monde entier nous regarde en se disant: "mais comment un pays qui a autant d'atouts se plante à ce point ?""

Dans ce petit livre, Christian Saint-Etienne détaille de façon simple et réaliste les 3 crises auxquelles la France fait face: une crise de compétitivité économique, une crise de compétitivité fiscale et une crise de dépense publique. Il faut donc réformer un grand pays qui depuis 20 ans a financé sa croissance par la dette et qui dépend artificiellement de la demande publique. Pour cela, Christian Saint-Etienne liste les points majeurs sur lesquels il faut travailler, à commencer par dire la vérité: notre système économique n'est pas adapté au monde d'aujourd'hui. Au sein même de l'Union Européenne, la France fait face à une féroce compétition fiscale qui tue dans l'oeuf toute coopération politique ou même économique.

Des stratégies pour les PME aux stratégies d'urbanisation du territoire pour vraiment rentrer dans l'économie entrepreneuriale de l'innovation, ce livre propose des idées claires et pragmatiques qui peuvent donner à la France un nouvel élan et éviter le pire. Selon Christian Saint-Etienne, c'est tout simplement la survie du pays qui est en jeux.

Si vous n'avez pas le temps de lire ce petit bijou qui se lit en quelques jours ou bien si vous voulez un aperçu des ses grandes lignes, vous pouvez regarder son interview sur Xerfi Canal: Partie 1Partie 2Partie 3.

About Carlito Riego

"Great perfection may appear imperfect, but its usefulness is inexhaustible. Great abundance may appear empty, but its usefulness cannot be exhausted. Great correctness may appear twisted, great skills appear crude, great eloquence appear awkward. Activity conquers cold; inactivity conquers heat. Clear serenity governs the world." - Lao Zi